La réutilisation des eaux usées traitées

Projet européen ALERA

Logo du projet européen ALERALes 29 et 30avril 2015 s’est déroulée la première rencontre du projet européen ALERA destiné à mettre en lumière, via un site Internet dédié, les actions de réutilisation des eaux usées traitées à l’échelle de l’euro région Pyrénées Méditerranée. La commune de Granollers (Espagne), porteuse du projet, a organisé ces deux journées d’échanges entre les membres du groupe de travail composé de représentants de l’Université Polytechnique de Catalogne, de la municipalité de Migjorn Gran (Espagne), du bureau de conseil Ecofilae (France) et de la CCTVA. Cette rencontre a débuté par un rapide tour d’horizon des pratiques internationales en matière de réutilisation des eaux usées traitées (REUSE). L’Espagne réutilise ainsi près de 570 000 m3 d’eau chaque année contre 24 000 pour la France. Ces dernières années plusieurs projet de réutilisation d’eau ont été mis en place en Catalogne, notamment sur la commune de Granollers qui nettoie ses rues et arrose ses espaces verts publics avec les eaux usées traitées de la station d’épuration communale.

Logo de l'Eurorégion Pyrénées-Méditerranée

En France, la REUSE est restreinte à l’arrosage des espaces verts et à l’irrigation en milieu agricole. C’est d’ailleurs à ce titre que l’unité de traitement des matières de vidange de Nègrepelisse irrigue depuis 2014, une parcelle forestière de 3,2 hectares. Les échanges se sont poursuivis par une présentation des projets de chacun des membres, et se sont ensuite concentrés sur le contenu et la forme des informations qui seront mises en ligne. La deuxième journée d’échange a été consacrée à la visite technique de 3 installations de réutilisation des eaux usées, situées respectivement sur les communes de Sabadell, Granollers et Sant Cugat.

Les prochaines rencontres se dérouleront en Espagne, dans le courant du mois d’octobre 2015 puis en France, dans le courant du mois avril 2016.

Voir le site de l’article: http://www.epuration-negrepelisse.com/fr/actualites_epuration_negrepelisse.php#alera

Les boues de vidange des latrines à Tamatave, Madagascar

Le traitement des produits

Le traitement des boues accumulées dans les latrines ne peut pas être assuré, comme pour les matières de vidange des pays riches, sur des stations d’épuration urbaines de forte capacité, inexistantes ou inopérantes dans les pays pauvres. La filière du projet MV82 offre une alternative intéressante dans ce contexte, en raison de ses avantages avérés : rusticité, économie, simplicité de réalisation, simplicité d’exploitation (dans une moindre mesure).

Autres avantages favorisant une application dans les pays du sud :

  1. Augmentation des rendements de déshydratation et de minéralisation sous l’effet de l’ensoleillement et des fortes températures, particulièrement sous les tropiques ;
  2. bonne acclimatation du roseau commun – Phragmites australis, possibilité de fonctionnement avec d’autres végétaux comme la canne de Provence – Arundo donax, Typha augustifolia, etc. en fonction des conditions climatiques ;
  3. technicité limitée, compatible avec la faible qualification de la main d’œuvre locale, en réalisation et en exploitation ;
  4. utilisation en amendement agricole des boues déshydratées, propices à l’épandage.

cycle de fonctionnement lié aux latrines

Source de l’illustration : EAWAG

L’expérience du projet MV82 peut donc être exportée vers les pays pauvres. Une première démarche est engagée dans le cadre de la création d’une unité de traitement à Madagascar, avec le soutien de CCTVA.

Voir tout le dossier:

http://www.epuration-negrepelisse.com/fr/dossier_boues_de_vidange_latrines.php

“Atelier de formation et d’échange pour le traitement des eaux usées”, Varadero (Cuba)

La Fondation de CENTA, par le directeur d’I+D+ i, Juan José Salas, a participé à  « l’Atelier de formation et d’échange pour le traitement des eaux usées » célébrée à Varadero (Cuba) du 15 au 19 juin, organisée par l’Agence Espagnole de Coopération Internationale et Développement, (AECI) et le Fonds de Coopération pour l’Eau et l’Assainissement (FCAS).

Participants et le contenu

Ainsi que le représentant de CENTA, ont participé comme conférenciers de l’atelier, les experts du Centre d’Etudes et d’Expérimentation dans les Travaux Publics (CEDEX), de l’allemand société SVE et de la Société Publique Navarra d’Infrastructures Locales S.A.

Comme assistants, ont participé, principalement, les techniciens de l’Institut des Ressources en Eau du Cuba, INRH.

Concernant le contenu, l’atelier a traité de traitement des eaux usées par les réacteurs UASB, lits bactériens et des zones humides artificielles.

Le traitement par marais artificiel a été précisément, la matière enseignée par CENTA. En outre, ont appris des notions sur les études avant la rédaction de projets et les critères de sélection des technologies.

Les techniciens de l’INRH, ont fait un exposé sur l’état actuel de l’assainissement et la purification des eaux dans la baie de la Havane.

 Source www.centa.es

Construction des zones humides pour l’épuration des eaux usées (Municipalité de Punata, Cochabamba)

Dans le cadre d’un accord de coopération interuniversitaire qui a commencé en 2006 entre l’Universidad Mayor de San Simón (Bolivie) et l’Université de Barcelone (Espagne), deux phases du projet HUMEDAL ont été développés: Senza nome-True Color-02“Construction des zones humides pour l’épuration des eaux usées – Municipalité de Punata, Cochabamba” (Phase I: 2006-2007 et Phase II: 2007-2008), financée par l’Agence Catalane de Coopération pour le Développement, deux projets complémentaires d’échange entre les deux universités (1er : 2007 et 2e : 2008) avec le soutien financier de l’Agence Espagnole de Coopération Internationale pour le Développement (AECID) et aussi un projet complémentaire pour la surveillance de l’exploitation des marais artificiels, en cours de développement , avec des fonds pour soutenir la recherche de l’Université de Barcelone (2009-2010).

Voir la suite de l’article:

http://www.centro-agua.org/index.php/investigacion/proyectos-ejecutados/50-proyecto-humedal

L’assainissement du village d’Asselda

L’assainissement du village d’Asselda

L’Association Maroco-Suisse pour l’Environnement et le Développement (AMSED) a confié à la société Syntea-Epur Nature l’étude d’assainissement liquide du Douar Asselda – CR Asni – Province d’El Haouz.

maroc2Cette étude technique comprenait la conception et le dimensionnement du réseau de collecte des eaux usées, ainsi que d’une station d’épuration de type “filtre planté de roseaux”, permettant de toucher l’équivalent de 1260 habitants (1260 EH).

Les enjeux GES

En termes d’émissions de gaz à effet de serre, les avantages d’une solution de type filtre planté de roseaux par rapport à d’autres solutions (boues activées, lagunage…) sont :

  • L’absence de consommation d’énergie (dans le cas étudié, les eaux s’écoulent de façon gravitaire). Dans des installations plus industrielles, divers processus sont consommateurs d’énergie ;
  • La faible méthanisation des boues (contrairement à une solution de type lagunage où les eaux stagnantes méthanisent) ;
  • Des émissions grises liées à la construction faible (peu de matériaux à fort contenu carbone utilisés) ;

Dans les calculs ci-dessous, on compare la technologie à filtre planté de roseaux à une solution de lagunage ………………

Voir la totalité de l’article sur:

http://vivapolis-climat.com/fr/realisations/maroc_filtreplanteroseaux

La phyto-épuration : initiation

La Plate-forme GH2O de l’Etablissement Agro-environnemental du Tarn propose une formation sur le sujet: La phyto-épuration : initiation

Interventions

  • Jour 1 : Plateforme Technologique GH2O (Gestion de l’Eau et des Déchets) – Etablissement Agro-environnemental du Tarn
  • Jour 2 : S.A.T.E.S.E (Service d’Assistance Technique aux Exploitants de Stations d’Epuration) – Département du Tarn

Contact Plateforme technologique GH2O d’Albi-Fonlabour

Chargé d’ingénierie de formation Nicolas ALVAREZ nicolas.alvarez@educagri.fr

Tél : 05 63 49 43 70, Fax : 05 63 54 10 36 Route de Toulouse 81000 ALBI Fonlabour

Senza nome-True Color-04
Senza nome-True Color-08

Séminaire « Sistemas alagados construídos – wetlands »

Le séminaire a compté avec la présence de plus de 300 assistants et 102 institutions.

inscrDans la présentation ils décrivent les « wetlands construits » ou FPR comme : « Cette technologie, encore une nouveauté dans le marché brésilien, peut contribuer très fortement à la surmonter la crise hydrique et à transformer la vision de la société envers l’assainissement environnemental ».

Le séminaire commence par la dissertation de Msc. André Baxter Barreto sur le sujet : « Wetlands construits autour du monde : que sont ils et à quoi servent ».

Les wetlands ou FPM qui nous ont présenté ont été:

  • France: la station d’épuration de Negrépelisse dans le Tarn et Garonne (82) et celle de La Brosse-Montceaux dans le 77.semin
  • Corée du sud: Sihwa tidal lake
  • Inglaterra: HEATHROW Airport, Londres
  • Italia: FUSINA WETLAND, Mestre, Veneza et Borgo Verde, Preganziol, Treviso,

Humedales-construidos-wetlands a travaillé avec les Services Techniques du CCTVA dans la compilation et transfert d’information relative à la station d’épuration de Nègrepelisse.

Voir la présentation: Seminario SAC Wetlands UFMG Andre Baxter -para site